Anatomie

2.  L'APPAREIL DIGESTIF

Le tube digestif est un simple conduit reliant la bouche à l'anus et présentant une succession de poches spécialisées regroupées en trois ensembles importants :
  – à l'avant : le STOMODEUM qui comprend la cavité buccale, le pharynx, l'œsophage, le jabot et le gésier,
  – au centre : le MESENTERON,
  – à l'arrière : le PROCTODEUM.

La cavité buccale est un espace court limité :
  – à l'avant par la paroi épipharyngienne du clypéo-labre,
  – sur les côtés par les mandibules et les maxilles,
  – à l'arrière par l'hypopharynx et le LABIUM.

On distingue souvent le CIBARIUM, où s'accumulent les aliments, du SALIVARIUM où les aliments broyés s'imprègnent des sécrétions de deux glandes salivaires placées à la base de l'hypopharynx.

Le pharynx est court, l'œsophage grêle. Le jabot, plus volumineux, permet un premier stockage des aliments. Un gésier musculeux assure ensuite la trituration et régularise le transit vers l'intestin moyen ou MESENTERON.

Le MESENTERON est une région spécifiquement digestive. Elle est pourvue de six CAECA gastriques disposés autour du tube digestif. L'ensemble forme la valvule cardiaque. Chaque CAECUM abrite une grande quantité de bactéries qui ont un rôle biochimique dans la digestion.

Quelques aspects de la structure du tube digestif d'un acridien.

A1 : Armature interne du jabot et du gésier de Locusta migratoria constituée de différents types de spicules (d'après L.H. WILLIAMS, 1954).
ca : crêtes ovales latérales armées, g : gésier, j : jabot, o : œsophage, sv : sillon ventral, vc : valvule cardiaque.

A2 : Détail d'une crête ovale du jabot montrant les rangées de spicules (d'apres F.O. ALBRECHT, 1953).

A3 : Détail de la surface du gésier montrant les rangées de plis longitudinaux portant des dents (d'après F.O. ALBRECHT, 1953).

B : Coupe transversale du mesenteron (d'après S.E. SNODGRASS, 1935 in G. LAUGE, J. BERGERARD & J.R. LE BERRE, 1977).
a : aliments, cr : cellules de régénération, e : épithélium, l : lumière du tube digestif, mb : membrane basale, mc : muscles circulaires, ml : muscles longitudinaux, mp : membrane péritrophique, ps : plateau strié.

Le PROCTODEUM se différencie à partir du pylore où se placent de nombreux tubes de Malpighi excréteurs. Il forme ensuite un iléon très musculeux, un colon étroit et un rectum dilaté en poche. Une valvule rectale marque la limite entre colon et rectum. Le rectum se termine par un sphincter : l'anus.

L'intestin est recouvert d'une INTIMA cuticulaire et présente une surface plissée. Le rectum permet la récupération de l'eau contenue dans les fèces.

 
© Cirad 2007 • Nous contacter