Anatomie

8.  LE SYSTÈME ENDOCRINIEN

Schéma du système neuro-endocrinien de la tête de Locusta migratoria en vue latérale (d'après G.B. STAAL, 1961 in B.P. UVAROV, 1956).

ao : aorte, b : bouche, ca : corpora allata, cc : corpora cardiaca, cn : cellules neurosécrétrices du cerveau, gc : ganglion hypocérébral, gf : ganglion frontal, gp : glande prothoracique, gs : ganglion sous-œsophagien, m : membrane du cou, nc : nerf des corpora cardiaca, nca : nerf des corpora allata, no : nerf oesophagien externe, nr : nerf récurrent, o : ocelle, oc: œil composé, oe : œsophage.

Le système endocrinien est en étroite relation avec le système nerveux. Il joue un rôle très important dans la régulation du fonctionnement des organes et du métabolisme par l'intermédiaire de médiateurs chimiques, les hormones. Il est principalement représenté par :
  – les cellules neurosécrétrices,
  – les glandes rétrocérébrales,
  – les glandes prothoraciques.

Des cellules neurosécrétrices sont également présentes dans le cortex des structures nerveuses centrales, en particulier au niveau du protocérébron. Les sécrétions qu'elles produisent ont un effet stimulant ou dépresseur sur d'autres glandes endocrines : les CORPORA ALLATA ou sur d'autres organes tels les ovaires.

Les glandes rétrocérébrales sont en relation avec le cerveau mais elles ont des structures et des fonctions différentes. On distingue les CORPORA CARDIACA situés près de l'aorte, des CORPORA ALLATA placés plus en arrière.

Les CORPORA CARDIACA sont formés d'une partie nerveuse et d'une partie contenant des cellules neurosécrétrices. Ils sont accolés à l'arrière du cerveau, sur l'aorte et ont une forme allongée. Ils influent sur la mue, la maturation ovocytaire, la pigmentation et les mouvements péristaltiques des tubes de Malpighi et des intestins au niveau du PROCTODEUM. Ils ont vraisemblablement un rôle de réservoir pour les hormones émises par les cellules neurosécrétrices de la PARS INTERCEREBRALIS.

Courbe de croissance des corpora allata chez la larve et l'adulte de Locusta migratoria (d'après L. JOLY, 1960).

La croissance en millimètre de ces organes est très lente durant l'état larvaire et les 8 premiers jours de la vie imaginale. Elle augmente ensuite de manière exponentielle jusqu'au 18e jour, ce qui correspond à la première vitellogenèse dans les ovocytes basaux des deux ovaires des femelles.

Les CORPORA ALLATA sont de petites glandes rondes situées de part et d'autre de l'œsophage. Elles sont reliées par un fin tractus aux CORPORA CARDIACA et aux ganglions sous-œsophagiens. Leur activité cyclique est en rapport avec les mues larvaires, la croissance, la pigmentation, le métabolisme du corps gras, la maturation sexuelle et le polymorphisme phasaire chez les espèces grégariaptes.

Les glandes prothoraciques sont implantées derrière la tête, près du cou. Elles augmentent de taille au cours du développement larvaire et régressent chez l'adulte. Elles jouent un rôle dans les mues et le développement ovarien.

Le système endocrinien opère par le biais de médiateurs chimiques véhiculés par l'hémolymphe et permet des réponses graduées en fonction de la concentration des hormones.

 
© Cirad 2007 • Nous contacter