Taxonomie

10.  LES ORTHOPTÈRES

Les ailes postérieures des Orthoptères se replient en éventail le long de certaines nervures longitudinales. Les ailes antérieures sont généralement durcies et transformées en élytres alors que les ailes postérieures restent membraneuses. Ce sont des insectes sauteurs et stridulants. Ils sautent grâce à des pattes postérieures bien développées pourvues d'une musculature puissante. Ils stridulent en frottant les pattes postérieures contre les élytres (criquets, sauterelles) ou en utilisant un appareil stridulant différencié sur les élytres (grillons). Les dispositifs acoustiques sont plus complexes chez les ailés mâles que chez les ailés femelles.

On sépare généralement le cas des Ensifères de celui des Caelifères. Dans le langage populaire, le terme "sauterelle" a longtemps été employé pour désigner indifféremment les Ensifères ou les Caelifères ailés, le terme de "criquet" étant généralement utilisé pour leurs larves. Il serait préférable de réserver à l'avenir le terme de "sauterelle" pour parler des Tettigonioidae et celui de "criquet" pour désigner les Acridiens quel que soit leur stade de développement.

10.1.  LES ENSIFÈRES

Les Ensifères ont des antennes longues et fines. Les valves génitales des femelles sont bien développées et se présentent comme un organe de ponte en forme de sabre, dont les bords sont dentés ou non. L'organe stridulant du mâle occupe le champ dorsal des élytres. L'émission sonore est produite par le frottement des deux élytres l'un contre l'autre. Les organes tympaniques pour la réception des sons sont situés sur les tibias des pattes antérieures. Les œufs sont pondus isolément dans le sol ou à la surface.

Deux super-familles sont connues :
  – les Tettigonioidea sont les sauterelles, à tarses composés de quatre articles. Leur régime alimentaire est omnivore ou carnivore ;
  – les Grylloidea sont les grillons et les courtilières. Leurs tarses ont trois articles ; leur régime alimentaire est végétarien (phytophage).

10.2.  LES CAELIFÈRES

Les Caelifères ont des antennes courtes bien que multiarticulées. Ce sont les criquets, locustes et sauteriaux. Les valves génitales des femelles sont robustes et courtes. L'organe stridulant des mâles est constitué par une crête du fémur postérieur frottant sur une nervure intercalaire des élytres. Les organes tympaniques sont situés sur les côtés du premier segment abdominal. Les œufs sont généralement pondus en masse, enrobés ou surmontés de matière spumeuse et enfouis dans le sol par la pénétration presque totale de l'abdomen. Quelques espèces de forêt déposent leurs œufs sur les feuilles. Le régime alimentaire est phytophage.

 
© Cirad 2007 • Nous contacter