Taxonomie

13.  LES PRINCIPALES SOUS-FAMILLES D'ACRIDIDAE

A : Complexe phallique d'un Decorythinae, Dericorys albidula (vue dorsale, membrane ectophallique et épiphallus retirés) (d'après V.M. DIRSH, 1975)
B : Complexe phallique d'un Chilacridinae, Chilacris maculipennis (vue dorsale, membrane ectophallique et épiphallus retirés) (d'après V.M. DIRSH, 1975)
C : Méso et métasternum d'un Lithidiinae , Lithidium bushmanicum (d'après V.M. DIRSH, 1975)
D : Mécanisme stridulatoire alaire d'un Romaleinae, Colpolopha obsoleta [D1 : aile postérieure, D2 : agrandissement des nervures stridulatoires (d'après V.M. DIRSH in B.P. UVAROV, 1966). Au repos, ces nervures stridulatoires viennent au contact des nervures très épaisses de l'élytre. La vibration rapide des ailes provoque alors la stridulation.]
E : Élytre d'un Hemiacridinae, Spathosternum nigrotaeniatum (d'après N. JAGO, 1967 b)
F : Genou postérieur d'un Oxyinae, Oxya hyla (d'après B.P. UVAROV, 1966)
G : Tête et thorax d'un Cyrtacanthacridinae, Ornithacris turbida cavroisi (d'après M. LAUNOIS, 1978b)
H : Extrémité abdominale d'un mâle d'un Calliptaminae, Calliptamus italicus (d'après V.M. DIRSH, 1965, vue latérale)
I : Extrémité abdominale d'un mâle d'un Coptacridinae, Eucoptacra anguliflava (d'après M. LAUNOIS, 1978b, vue dorsale)

J : Sternum d'un Egnatiinae, Egnatius apicalis (d'après J.B. MASON, in B.P. UVAROV, 1966)
K : Sternum d'un Cyrtacanthacridinae, Schistocerca gregaria. L'espace mésosternal est ouvert et rectangulaire (d'après J.B. MASON, in B.P. UVAROV, 1966)
L : Sternum d'un Tropidopolinae, Tropidopola nigerica. L'espace mésosternal est fermé (d'après V.M. DIRSH, 1965)
M : Épiphalle d'un Euryphiminae, Euryphus haematopus (d'après V.M. DIRSH, 1975)
N : Épiphalle d'un Catantopinae, Catantops melanosticus (d'après V.M. DIRSH, 1975)
O : Extrémité abdominale d'un mâle d'Eyprepocnemidinae, Heteracris herbacea (d'après V.M. DIRSH, 1965)
P1 : fémur postérieur droit d'un Gomphocerinae, Kraussella amabile (d'après M. LAUNOIS, 1978b)
2 : vue de détail des tubercules stridulatoires d'Arcyptera fusca (d'après W. JACOBS, 1953)
Q : Peigne stridulatoire fémoral d'un Truxalinae, Truxalis grandis (d'après B.P. UVAROV, 1966)

a : apodème du cingulum, c : cerque, ce : canal éjaculateur, cr : champ radial, e : espace mésosternal, ep : épine du lobe inféro-externe du genou postérieur, l : lophus de l'épiphalle, psa : plaque sus-anale trilobée, psg : plaque sous-génitale, pst : peigne stridulatoire, r : ramus du cingulum, se : sac éjaculateur, tp : tubercule prosternal, v : valves du cingulum, vb : valves basales du pénis, 8-9-10 : tergites.

Les Acrididae sont représentés par 19 sous-familles inégalement réparties et d'importance variable à l'échelle mondiale.

1 (6) Lobe basal inférieur du fémur postérieur sub-égal au lobe supérieur.
2 (5) 1er champ anal de l'aile (si elle est présente) sans spécialisation stridulatoire.
3 (4) Tibia postérieur arqué. Carène médiane du pronotum élevée dans la prozone. Cingullum de l'ectophalle avec de longs apodèmes.

13.1  LES DERICORYTHINAE (Asie du Sud-Ouest et Centrale, Afrique du Nord) (5 genres)

4 (3) Tibia postérieur non arqué. Carène médiane du pronotum non élevée dans la prozone. Cingullum de l'ectophalle à apodèmes courts en plaque.

13.2  LES CHILACRIDINAE (Amérique du Sud) (5 genres)

5 (2) 1er champ anal de l'aile avec une série de nervures stridulatoires transverses et finement denticulées. Champs médian, cubital et 2e axillaire élargis, avec une rangée de nervures parallèles transverses et épaissies. Tibia postérieur non arqué. Carène médiane du pronotum de forme variable ou absente.

13.3  LES ROMALEINAE (Amérique du Sud, nord-est de l'Afrique, Asie du Sud-Ouest) (nombreux genres)

6 (1) Lobe basal inférieur du fémur postérieur nettement plus court que le lobe supérieur
7 (8) Corps déprimé. Tympan absent même chez les espèces ailées. Espace mésosternal très grand, ouvert, fusionné ou presque fusionné avec l'espace métasternal.

13.4  LES LITHIDIINAE (Afrique du Sud et du Sud-Ouest) (4 genres)

8 (7) Corps non déprimé  s'il l'est, le tympan est présent. Quelquefois, le tympan est absent mais alors le corps est comprimé ou cylindrique. Espace mésosternal variable mais bien éloigné de l'espace métasternal.
9 (10) Champ radial de l'élytre avec des séries de nervures stridulatoires parallèles et régulières. Si aptères : le corps est comprimé et le tympan absent.

13.5  LES HEMIACRIDINAE (Pan et sub-tropical) (40 genres)

10 (9) Nervures stridulatoires absentes du champ radial de l'élytre. Si aptères : le tympan est présent (au moins rudimentaire).
11 (26) Tubercule ou collier prosternal présent.
12 (13) Lobe inféro-externe du genou postérieur en forme d'épine.

13.6  LES OXYINAE (Afrique, Asie, Australie) (20 genres, habitats humides)

13 (12) Lobe inféro-externe du genou postérieur arrondi à l'extrémité, anguleux ou sub-aigu mais non spiniforme.
14 (15) Dernier tergite abdominal du mâle (dans la majorité des genres) prolongé par une furcula bien développée ; plaque sus-anale à apex généralement atténué ou trilobé ; plaque sous-génitale avec un pli transversal.

13.7  LES COPTACRIDINAE (Afrique et Asie tropicale) (nombreux genres, principalement en forêt)

15 (14) Dernier tergite abdominal du mâle sans furcula bien développée, plaque sus-anale de forme variable ; plaque sous-génitale sans pli transversal.
16 (17) Espace mésosternal fermé.

13.8  LES TROPIDOPOLINAE (Afrique, Asie du Sud, Europe du Sud) (12 genres)

17 (16) Espace mésosternal ouvert.
18 (25) Lobes mésosternaux arrondis ou en angles obtus.
19 (20) Cerques mâles en forme de pinces, grands régulièrement incurvés. Épiphalle discoïdal sans lophi.

13.9  LES CALLIPTAMINAE (Europe, Afrique, Asie) (12 genres)

20 (19) Cerques mâles de forme variable mais pas en forme de pinces. Épiphalle variable mais toujours avec des lophi.
21 (22) Cerques mâles à grande articulation basale ; bord postérieur du dernier tergite abdominal fortement sclérifié. Épiphalle divisé avec de grands lophi, le plus souvent angulaires.

13.10  LES EURYPHIMINAE (Afrique du Sud, du Sud-Ouest et de l'Est) (20 genres)

22 (21) Cerques mâles à petite articulation basale ; bord postérieur du dernier tergite abdominal non fortement sclérifié. Épiphalle non divisé ou s'il l'est, lophi relativement petits et lobiformes.
23 (24) Disque du pronotum plat ou légèrement tectiforme avec carènes médianes et latérales rectilignes (les carènes latérales peuvent ne pas être marquées). Cerques mâles lobiformes fortement aplatis ou subaigus à leur extrémité.

13.11  LES EYPREPOCNEMIDINAE (Afrique, Europe du Sud, Asie, Australie) (30 genres)

24 (23) Disque du pronotum de forme variable ; carène latérale si présente non rectiligne. Cerques mâles de forme variable mais non lobiformes et fortement aplatis ou sub-aigus à l'extrémité.

13.12  LES CATANTOPINAE (Monde entier) (nombreux genres)

25 (18) Lobes mésosternaux rectangulaires.

13.13  LES CYRTACANTHACRIDINAE (Zones tropicales, subtropicales, tempérées du monde entier) (30 genres)

26 (11)Tubercule ou collier prosternal généralement absent et, s'il existe, antenne ensiforme et corps fortement allongé.
27 (32) Pas de peigne stridulatoire sur la face interne des fémurs postérieurs.
28 (29) Suture furcale du mésosternum incurvée vers l'arrière en son milieu, raccourcissant l'espace mésosternal. Faces latérales des tergites abdominaux portant souvent des rides (stridulatoires) transversales.

13.14  LES EGNATTINAE (Afrique du Nord, Asie du Sud-Ouest) (quelques genres)

29 (28) Suture furcale du mésosternum de forme normale. Sans spécialisation stridulatoire au niveau des tergites abdominaux.
30 (31) Nervures intercalaires de l'aire médiane des éIytres absentes ou non serrulée chez les deux sexes (absence de mécanisme stridulatoire). Front généralement oblique.

13.15  LES ACRIDINAE (Monde entier) (nombreux genres)

31 (30) Nervures intercalaires de l'aire médiane des éIytres serrulée (sauf parfois chez les femelles constituant un mécanisme stridulatoire. Front vertical.

13.16  LES OEDIPODINAE (Monde entier) (nombreux genres)

32 (27) Présence de peignes stridulatoires sur la face interne des fémurs postérieurs.
33 (34) Cerques mâles très épaissis à la base et fortement incurvés à l'extrémité.

13.17  LES EREMOGRYLLINAE (Afrique du Nord) (2 genres)

34 (33) Cerques du mâle simples, coniques.35 (36) Peigne stridulatoire constitué d'une série de tubercules rigides, chacun portant à sa face inférieure une longue soie articulée.

13.18  LES TRUXALINAE (Afrique tropicale et sub-tropicale, Asie du Sud-Ouest, Europe du Sud) (quelques genres)

36 (35) Peigne stridulatoire constitué d'une série de tubercules articulés.

13.19  LES GOMPHOCERINAE (Monde entier sauf Australie) (nombreux genres)

 
© Cirad 2007 • Nous contacter