Taxonomie

2.  LES GRANDES DIVISIONS DU RÈGNE ANIMAL

Les animaux se nourrissent de substances organiques dérivées directement (herbivores) ou indirectement (carnivores, détritivores) des plantes. Les végétaux exploitent généralement directement les ressources de leur milieu physique.

On trouve dans les deux règnes, des organismes formés d'une ou de plusieurs cellules :

  • –  les protozoaires (unicellulaires), de dimensions microscopiques pour la plupart ;
  • –  les métazoaires (pluricellulaires), chez lesquels chaque groupe de cellules différenciées est organisé en tissu et les tissus en organes.

D'autres caractères permettent de distinguer les deux règnes : les animaux sont plus mobiles, possèdent un système nerveux, des parois cellulaires fines, des organes internes.

L'arbre généalogique du règne animal fait ressortir les relations hiérarchiques qui existent entre les groupes, des organismes les plus simples aux plus complexes. L'évolution n'est pas continue. Elle présente des développements réussis et des formes régressives, des convergences et des dissemblances. II n'est pas possible d'établir des filières évolutives directes du type : reptile » mammifère » primate » homme car la sélection naturelle ne s'est pas opérée dans un seul sens ni sur du matériel vivant doué des mêmes potentialités ni selon les mêmes contraintes.

Les grands groupes d'animaux existant sur la Terre sont connus. La classification actuelle est fondée sur la notion d'espèce. Les taxonomistes accordent une grande importance à tous les éléments qui permettent de mieux définir ces espèces.

 
© Cirad 2007 • Nous contacter