Taxonomie

5.  CARACTÈRES GÉNÉRAUX DES ARTHROPODES

Les Arthropodes représentent 80 % des espèces animales vivantes. La plupart d'entre eux sont des insectes (environ 1.500.000 d'espèces contre 50.000 autres arthropodes ; il en resterait autant à découvrir). Cet embranchement comporte des organismes à appendices articulés. Ce sont des métazoaires à symétrie bilatérale, triploblastiques, coelomates, hyponeuriens, métamérisés.

Structure générale du corps d'un insecte (modifié d'après R.M. FOX et J.W. FOX, 1964).

AA : aile antérieure, Ab : aile postérieure, a : anus, an : antenne, c : cerque, lb : labium, md : mandibule, mx : maxille, y : oeil composé, p : patte, pl : pleure, prg : procesus génital, s : sternite, st : stigmate, T : tête, Th : thorax, t : tergite.

Schéma d'un segment arthropodien (d'après M. ROTH, 1974).

cn : chaine nerveuse, mlg : muscles longitudinaux, mtv : muscles transversaux, P : patte, pl : pleure, st : sternite, Td : tube digestif,tg : tergite, tr : trachée, vd : vaisseau dorsal.



Le métamère embryonnaire porte à l'intérieur deux faisceaux musculaires ventraux et deux autres dorsaux, deux sacs coelomiques et deux ganglions nerveux. Le vaisseau pulsatile assimilable à un coeur est dorsal, le tube digestif central et la chaine nerveuse ventrale. A l'intérieur se trouvent des expansions dont la forme et le nombre varient considérablement selon les taxons. En principe, chaque métamère est la réplique de celui qui le précède et de celui qui le suit. L'ensemble est protégé par un tégument formant une sorte de squelette externe dont la chitine et des protéines constituent la trame. Celle-ci se charge en sels de calcium chez les crustacés et certains diplopodes.

Le corps des larves et des adultes est formé de segments composés de pièces sclérifiées articulées. Les pièces dorsales sont appelées tergites, les pièces latérales pleurites, les pièces ventrales sternites. Les appendices et les segments sont mobiles les uns par rapport aux autres grâce à des zones articulaires membraneuses extensibles. Plusieurs segments peuvent fusionner partiellement en une unité fonctionnelle appelée tagme. Chez les insectes, on distingue trois tagmes : la tête, le thorax et l'abdomen.

Du fait de la rigidité de leur tégument, les arthropodes ne peuvent pas grandir par croissance continue. Il existe des périodes de mue au cours desquelles la partie externe et ancienne du tégument se détache (c'est l'exuvie) tandis que la partie interne et nouvelle s'étire et durcit en quelques heures. A cette occasion, la taille du corps et des appendices peut s'accrotre du simple au double.

L'organisation interne des arthropodes présente aussi des particularités remarquables :

  • –  le système circulatoire n'est pas clos. Le sang ou hémolymphe est pulsé dans la cavité générale du corps ou hémocoele par un coeur en forme de vaisseau pulsatile muni d'ouvertures latérales, les ostioles ;
  • –  le système nerveux est formé d'un cerveau dorsal avec un collier péri-oesophagien prolongé d'une chane ganglionnaire ventrale ;
  • –  tous les muscles sont striés. L'existence de muscles lisses dans les parois viscérales ne parait pasprouvée.
 
© Cirad 2007 • Nous contacter